mercredi 22 mai 2019

Il est où le soleil ?

Nous sommes déjà le 22 mai 2019 et on ne peut pas dire que nous avons été gâtés par la météo ce mois-ci... Mais il est où le soleil ?

Les fraises s'impatientent...

Les groseilles aussi...


Quelques photos de la mare :
(le banc a changé de place...)

Parcelle 7 : tomates, basilic, ciboulette :

Kiwi, menthe :

Peut-être quelques poires en septembre ?








vendredi 10 mai 2019

Premières récoltes

C'est la première fois que nous récoltons des légumes de notre potager ! Les chicons plantés sous abri en février (un peu tardivement, il faut l'avouer) ...


vendredi 26 avril 2019

On avance !

Reprise des ateliers après les vacances de Pâques !

Pose du feutre et de la bâche EPDM pour la mare naturelle :

Les fruitiers sont en fleur... Pommier "Reine des Reinettes" :

Bientôt des fraises dans les bacs ?


Tandis qu'un lézard des murailles se prélasse au soleil 😉🌞 (Podarcis muralis - Intérêt patrimonial élevé)

D'une taille de 18 à 22 cm, dont presque les deux tiers pour la queue, le lézard des murailles arbore une silhouette élancée : sa tête est longue ; ses pattes sont fines et dotées de doigts allongés, son corps est aplati et mince se terminant par une queue effilée. La coloration varie du gris au brun, avec parfois une teinte verdâtre, formant ainsi des dessins très variables d'un individu à l'autre.

Il habite les vieux murs, les tas de pierres, les rochers, les carrières, les terrils, les souches... La queue de ce lézard casse facilement (autotomie), lui permettant ainsi d'échapper à ses prédateurs. En effet, l'extrémité perdue continue à s'agiter, ce qui constitue un leurre vis-à-vis de l'attaquant. Une queue de remplacement repousse progressivement mais elle est dépourvue d'écailles, et elle est uniformément gris sombre. Parfois, elle peut repousser double.

Il se nourrit d'araignées, de lépidoptères (papillons, chenilles, teignes), d'orthoptères (criquets, grillons), de vers de terre, de pucerons, de diptères (mouches), coléoptères et même d'hyménoptères (abeilles, guêpes...).

L'accouplement a lieu au printemps, suivi de la ponte qui, selon les régions, intervient entre avril et juin. La durée de l'incubation est de quatre à onze semaines. Les petits sont appelés «lézardeaux».

Il est principalement la proie des oiseaux et des hérissons ainsi que des chats près des zones habitées.


vendredi 15 mars 2019

Le petit verger

Un croquis pour se souvenir de ce que nous avons planté et une jolie plaque commémorative !




vendredi 1 mars 2019

C'est le chantier !

Février et mars : c'est le chantier dans les jardins !

Il faut creuser la mare...




Et planter les fruitiers...


(pralinage des racines)



vendredi 1 février 2019

Sous la neige

Nous sommes encore en hiver mais les ateliers ont déjà repris. Un peu de théorie avec les coachs du jardin animé (Vinciane et Claude) avant de repartir au chaud à l'école pour planifier les cultures.



vendredi 19 octobre 2018

Atelier P90 du 19 octobre 2018

Aujourd'hui, nous avons continué les travaux de la semaine dernière : nettoyage des déchets (verres, canettes, ferraille...), semis (phacélie et salade d'hiver), paillage des allées, plantation d'un framboisier et de quelques condimentaires (menthe, sauge).
Ensuite retour à l'école pour un brainstorming et la projection de "l'introduction à la permaculture" (ferme du Bec Hellouin).
Durant le brainstorming qui a suivi la projection, des élèves ont émis l'idée de créer une mare sur un des plateaux. Pensez-vous que ce serait possible ? Et avec une cascade en plus ! 😄 On verra...

Tom a trouvé un crâne. D'après Monsieur Loriaux, il s'agirait d'un renard.


















Pas d'atelier jardin la semaine prochaine pour la tenue des conseils de classe et la reprise ne se fera qu'au mois de février ! En hiver, les profs et quelques élèves passeront de temps en temps pour voir l'évolution. Rendez-vous au printemps !



vendredi 5 octobre 2018

A la recherche des jardins perdus.

Une vingtaine d'élèves de l'Institut Saint-Berthuin Secondaire découvrent les jardins construits par les Frères en 1938...
Hélas, il ne reste plus grand chose des magnifiques serres chauffées ni de l'orangerie... Que de décombres et de bris de verre à ramasser et à évacuer ! Heureusement, le collectif des Jardins de l'Abbaye de Malonne et l'Henallux ont déjà effectué une bonne partie des travaux de nettoyage...

Une fois arrivé au 2e plateau...



il vous faudra encore descendre les escaliers vers les parcelles potagères 1 & 2 ...



Et vers la droite, vous arriverez à la parcelle n°7 où vous trouverez encore des élèves de l'Institut Saint-Berthuin 😊



Que vont-ils donc bien faire de cet héritage ? Suite au prochain épisode 😃




Il est où le soleil ?

Nous sommes déjà le 22 mai 2019 et on ne peut pas dire que nous avons été gâtés par la météo ce mois-ci... Mais il est où le soleil ? Les ...